banner

The New Stuff

1568 Views

Ma part de Vérité : Semme Noungon répond au journal Le Soir suite un article sur son arrestation supposée pour escroquerie


Plusieurs journaux en ligne avaient relayé l’information parue dans le journal Le Soir du 6 mars 2017 qui accusait le directeur général de la Semme Mineral Water d’escroquerie. Dans la réplique de l’homme d’affaire que Batcha Online a pu obtenir et publie in extenso, il dénonce les propos du journal Le Soir dans l’affaire qui implique sa compagnie Semme Mineral Water à Monsieur Amougou Belinga, PDG du groupe de presse Anecdote.
Mr. le directeur de publication,

A la lecture de votre journal du 6 Mars 2017 faisant état, en première page de la « filouterie, escroquerie et tentative de fuite », je dénonce ici formellement l’ensemble des propos qui y figure, faisant valoir mon droit de u conformément aux dispositions de l’article 53 de la loi de 1990 relative à la communication sociale telle que modifiée en 1996, et que je vous prie de publier dans les même conditions , je tiens à préciser ce qui suit : Tout d’abord ,vous relevez fort judicieusement qu’ il s’agit d’une affaire commerciale entre la société SEMME MINERAL WATER représentée par Monsieur Seme NOUNGON , en sa qualité d’administrateur directeur General , et la société des Eaux Equatoriales du Cameroun exploitant l’eau embouteillée sous la marque PURA , dirigée par le PDG du groupe de presse ANECDOTE et non d’une escroquerie entre personne entre personnes physiques. La plainte de Mr AMOUGOU BELINGA a été déposée chez le procureur du T.G.I du Mfoundi non compétant en matière civile et commerciale portant sur 23.500.000 FCFA. Je précise que le montant de la translation n’a jamais été de 500 millions de francs (pour machines achetées d’occasion) comme vous prétendez sans aucune preuve, mais plutôt de 30 millions ce qui n’est pas du tout comparable et beaucoup plus réaliste ; la transaction date de janvier 2016 et non depuis deux ans comme prétendu.

C’est en fait, à la demande de Monsieur AMOUGOU BELINGA qui voulait se débarrasser de machines dont il n’avait plus usage (actuellement occupe par la CNPS) l’eau PURA n’ayant pas prospéré sur le marché, que j’ai été sollicité pour reprise de ces machines dont certaines se sont avérées obsolète.
La société SEMME MINERAL WATER étant en restructuration, il avait bien été convenu d’accord parties que le paiement n’interviendrait qu’a la fin de ladite restructuration, laquelle n’est toujours pas achevée, l’essentiel monsieur AMOUGOU BELINGA, comme le confirme la connaissance commune présente au entretiens, étant de débarrasser l’espace que les machines encombraient .

Monsieur AMOUGOU BELINGA use et abuse de sa proximité avec certaines personnalités de la république pour se livrer aux trafics d’influence a tous les niveaux notamment du monde judiciaire dont mon cas est illustre exemple (dossier traite par le procureur du T.G.I au lieu du procureur de première instance ). Cette transaction commerciale entre deux sociétés devrait être complétée par l’envoi des pièces manquantes sur les machines, la facture commerciale, le bordereau de livraison et les notices techniques pour la mise en service ….. Lesquels n ont n’ont jamais été délivrés.
Monsieur AMOUGOU BELINGA refuse à ce jour de régulariser la vente à terme en délivrant les factures d’achat, bordereau, documents technique et pièces manquantes de quelques matériels ayant été sélectionnés par les services techniques de SEMME MINERAL WATER.

Cela n’a pas empêché qu’à la demande de Monsieur AMOUGOU BELINGA, une avance de 10.000 euros (sur le montant de la transaction de 30 millions) lui a été versée sur son compte à la société Générale à paris, compte tenu de certaines difficultés financières qu’il rencontrait.

Quant à une prétendue tentative de fuite, il y a affabulation de votre part car aucun moment cela n’a effleuré mon esprit ! Cependant, homme d’affaires, je peux voyager à tout moment comme j’en ai l’habitude, VOYAGE ne voulant pas dire fuite ! Cette fausse information qui discrédite les actions de la PJ est susceptible de poursuite pénale.

Je tiens à déplorer enfin l’amalgame déplorable que vous faites entre les différentes sociétés ou j’ai des fonctions, lesquelles ne sont en rien concernées avec l’affaire actuelle, amalgame ayant pour but de dénigrer et de salir l’image d’un honnête citoyen ! CLIMACAM a participé à des réalisations et mener à bonne fin de gros chantiers au Cameroun sans incident (LABORATOIRE DE BOKLE, AMACAM, CREDIT FONCIER affaires Maritimes de douala …) l’hôtel SEME BEACH n’est rien concerne dans une action commerciale de SEMME MINERAL WATER , et SEME TELECOM est une société qui démarrera ses activités dans les prochains jours, Nous ne voyons aucun lien entre ces sociétés et l’affaire dont il est question ici.

Batcha Online

Recently Published

»

Programme des Obseques de Maman Ngantchue Nicole Claudine

...

»

Chefferie Batcha – Video des Avancement des travaux

Les travaux progressent à la Chefferie Batcha – Vos ...

»

Veuve Nzekon née Ngantchue Claudine tire sa révérence

La grande famille Mbeu Hanni à Batcha a ...

»

Décès de Papa Henock

Programme du deuil: Veillée à son domicile. Levée de corps le 10 ...

»

C’est parti! Les travaux de réhabilitation de la Chefferie Batcha ont commencé

Le 20 octobre 2018 s’est tenu à Batcha le lancement officiel des ...

»

Les Batcha de Yaoundé se mobilisent pour réhabiliter leur foyer

Les financements initaux à la main, le Foyer Batcha de Madagascar à ...

»

Obseques de Papa Djiagoua Abraham dit Mr Le Maire

Enterrement Mercredi 10 Novembre 2018 a ...

»

Projet de Réhabilitation de la Chefferie Batcha: Les rôles et responsabilités des acteurs de la conduit du projet sont définis

Dans le cadre de la relance des travaux de Réhabilitation de la ...

»

Réhabilitation de la Chefferie Batcha: En hommage à Feu Mekep Sop Njui Malandjou Kondjo Norbert

Feu Mekep Sop Njui Malandjou Kondjo Norbert (1937 – ...

Shares
Batcha Online est un site participatif qui propose une actualité sur Batcha et sa communauté. Vous pouvez desormais nous envoyer un de vos articles à partir de notre site mobile. Cliquez sur le lien "Soumettre un article", remplissez le formulaire, et voila!